AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à vous inscrire, p'tits scarabées. Nous sommes des gentils, nous ♡

Partagez | 
 

 junghwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Je suis Lee Su Ah
HABITANT(E) DE LA VILLE ROSE.
avatar

◗ MESSAGES : 47
◗ PSEUDO : omoi.namida (lorène)
◗ AVATAR : kim hyuna
◗ ORIGINES : coréennes.

MessageSujet: junghwa   Mar 9 Jan - 14:07


Kim Jung Hwa
Le talent sans génie est peu de chose.
Le génie sans talent n'est rien.

DROLE
(★★★★✰)
MALADROIT
(★★★✰✰)
GENEREUX
(★★★✰✰)
SENSIBLE
(★★★★✰)
FIDELE
(★★★★★)
JALOUX
(★★★★✰)
PASSIONNÉ
(★★★✰)
PEUREUX
(★★★✰✰)
ATTACHANT
(★★★✰✰)
NERVEUX
(★★★✰✰)
nom :Kim Jung Hwa. Même s'il y a une tonne de concurrence en Corée du Sud, c'est moi le plus mignon des Kim ! prénom : Jung Hwa dont la signification est assez flatteuse.  âge : 28 ans. Je ne suis né le 15 janvier 1990. date et lieu de naissance : ici. origines : Aucune ou, d'après les blagues de certaines personnes, j'aurais du sang d'extraterrestre en moi. nationalité : Coréenne. cursus universitaire : Étudiant en arts du spectacle (7ème année). J'ai une année de retard comparé à mon âge. Avant de me lancer dans cette filière, j'ai commencé par une année de lettres modernes. Un an de perdu parce que c'était décidément trop nul pour moi !  métier : ici. orientation sexuelle : Dans mes fantasmes, je fais l'amour à une femme dans un ascenseur. (la voiture étant fait depuis bien longtemps maintenant) Je me considère alors comme une personne hétérosexuelle. Vous voulez une preuve ? Regardez sous mon matelas: le plus beau trésor de ma vie. Je vous laisse deviner le contenu.  classe sociale : Ma mère a des revenus corrects mais mon compte est doué pour faire le yo-yo. Il m'arrive de dépenser un peu trop et de ne pas avoir assez d'argent pour combler ses pertes. Je peux très bien me faire plaisir, je peux même offrir des cadeaux à ma petite amie, mais bon, ils ne seront pas vraiment prestigieux comparés à certains.  code du règlement : ok. tu veux t'investir ? oui :)

Rumour has it...
Jung Hwa a eu le cœur brisé une multitude de fois. (Vrai. Il a tendance à s'attacher trop rapidement et à donner beaucoup de sa personne. Lorsqu'il était plus jeune, certaines de ses ex avaient du mal à supporter cette gentillesse trop abondante. Depuis, le jeune homme a plutôt appris de ses erreurs. - enfin globalement - Ses relations assez éphémères (sa plus grande relation durant seulement six mois) ont moins d'impact sur lui. + Il n'a jamais revu son père depuis son départ du foyer familial. (Vrai. Celui-ci a tenté de renouer contact avec son fils lors de son entrée à l'université. Cependant, le danseur a refusé catégoriquement. En effet, il a peur de se faire avoir une seconde fois. Et pourquoi, chercherait-il à lui reparler ? C'est lui qui l'a abandonné) + l ferait des shows assez coquins pour les anniversaires d'une certaine élite. Jung Hwa aurait vraiment besoin d'argent pour pouvoir suivre ses cours de danse. (Faux, quelle connerie ! Personne ne sait d'où vient cette rumeur. Le jeune homme a sa fierté et ne souhaite pas se dénuder pour quelques billets. Il y arrive très bien avec ses petits boulots). + En parlant de job, Jung Hwa a été professeur de yoga. (vrai. Et bon sang, cette histoire n'a pas duré longtemps. Il était trop excité pour rester sage comme une image. Cela reste un excellent souvenir pour lui, même si le directeur l'a engueulé comme jamais. Pour tout dire, il rêverait de recommencer juste pour voir la tête ébahie de ses bouffons d'élèves). + Il a été élu comme étant le meilleur interprète de Roméo, au collège. (faux, et puis encore... Tu penses qu'ils ont joué une telle pièce de théâtre ? De plus, il se faisait souvent voler les premiers rôles par un gros plouc de service. Il faut dire que Jung Hwa n'avait pas non plus assez de cran pour l'affronter... Toutefois, après deux ans de théâtre, le jeune homme aurait pu le vaincre sauf que son aîné était déjà parti au lycée. Triste vie). + Il a peur du vide au point de lui provoquer des réactions cutanées. (vrai & faux. Une fois, on lui a proposé un emploi pour laver un bâtiment. Cependant, un élément important n'a pas été précisé dans l'offre : en fait, Jung Hwa était chargé de nettoyer les vitres d'un immeuble dont la hauteur était trop vertigineuse pour lui. Résultat ? Il n'a pas pu monter sur la passerelle, trop occupé à angoisser dans les toilettes. Donc non ! Pas de problèmes cutanés mais...:y : )  + Avec ses amis danseurs, il se produit quelques fois dans des lieux originaux. (vrai, l'art de danse est encore plus magnifique de cette manière. Il adore également danser en public, histoire de donner des frissons à tout le monde).
Survole l'avatar, petit coquin.
My character
Comment me décrire en quelques mots ? Impossible de le faire. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point il se passe des choses dans ma tête. Je suis un peu fou. Pourtant, mes proches ne me caractérisent pas toujours de cette manière. Même si mon côté comique et excentrique est le plus marquant de ma personnalité, certains verront en moi un être fidèle et loyal. Oui, comme un chien mais je ne suis pas trop docile non plus – enfin sauf quand il s'agit des femmes, je les traite un peu trop bien et ce n’est pas souvent réciproque -. Affecté par une période de ma vie où j’étais bien trop timide, je ne veux plus me sentir désemparé face à n'importe qui et n'importe quoi. Pourtant, ma sensibilité me pousse souvent à en douter, surtout avec la gente féminine. Un simple geste pourrait presque me rendre gaga. En fait, j’adore les gens qui me donnent pleine d’attention, des gestes de tendresse. C’est quelque chose que je remarque facilement et directement, y compris quand ce n’est pas forcément volontaire de la part d'autrui. Je suis aussi tactile avec les gens, ce qui contribue à des scènes assez farfelues. Il faut dire que ce n'est pas le cas de tout le monde et puis au pire, ça prouve juste mon aptitude à être énergique 24 heures sur 24 ? J'entends par là que poser sa main sur une épaule permet de montrer qu'on est toujours en forme ! Je prône la bonne humeur. J'ai horreur des gens pessimistes. Je suis plutôt naturel, et j'aime bien y aller à la bonne franquette.

Toutefois, vous vous trompez sur moi si vous pensez que je ne suis que ça. En réalité, je sais aussi faire preuve de sérieux quand les choses m’intéressent particulièrement : mon cercle d’amis, la danse. Généralement, on aime bien se confier à moi car je trouve toujours les mots qu’il faut. Ou du moins, je fais de mon mieux. Je suis une personne plutôt peureuse dans le sens où je ne suis pas trop ami avec le vide, la hauteur et compagnie.
This is my story
citation de ton choix
Quand je n’étais qu’un simple gamin, je savais profiter complètement de la vie. Je rendais ma mère folle à force de courir partout avec les copains du quartier. Je n’étais jamais dans ma chambre sauf quand la pluie s’abattait sur Séoul. Et encore. Je profitais de l’absence de ma mère pour m’éclipser quelques heures avec mon voisin. Pour être honnête, mon comportement l’a rendu folle un bon nombre d’années. Ma mère aurait pu chercher à me canaliser à cette période-là, mais ses journées au travail étaient longues. Par ma faute, elle rentrait désespérée sachant pertinemment qu'elle ne pourrait pas se reposer. Cependant, on ne pouvait pas non plus dire que j’étais un gamin perturbé et perturbant. Tous les enfants n’étaient pas sages dans ce monde. En tout cas, cette situation s’adoucit après un évènement plus ou moins brutal dans la vie d’une femme et d’une famille. Durant un jour d’été, mon père décida de quitter le foyer familial, ne supportant plus de vivre avec ma mère. Je devais avouer que je n’avais pas compris ce qu’il se passait, à cette période-là. J’étais un peu trop jeune pour y parvenir. Mais, son départ eut un impact dans ma vie quotidienne et ma personnalité changea un peu. Je n’étais plus aussi sûr de moi, créant un complexe qui s’aggrava pendant quelques années. J’avais du mal à aller vers les autres et j’étais assez réservé avec les enfants de mon âge. Et à cette période-là, les remarques désagréables faisaient partie de ma vie. Un peu stressé à l’idée de parler en public, ce comportement ne me ressemblait pas. Je n’étais pas non plus un garçon morbide mais disons qu’un n’importe quoi pouvait faire réagir n’importe qui. Du coup, bien décidé à me reprendre en mains, une affiche collée à un mur réveilla mon instinct dès ma seconde année au collège. En effet, un club de théâtre s’implanta au sein de l’établissement. Et après les conseils de ma mère, je finis par m’inscrire et fis mes premiers pas sur la scène dans les semaines qui suivent. Je révisais en même temps mes cours de langue et profitais de cette activité qui fonctionnait plutôt pas mal, là où j’étais. Les débuts s’étaient avérés assez désastreux, ne sachant pas jouer la comédie. Et heureusement, le professeur trouva bon de ne pas me coincer dans un rôle. A partir de cette expérience, le retour du Jungie comique était dans toutes les bouches.

Retrouvant alors mes premiers instincts de soit-disant sauvage, ces derniers ne cessèrent de se développer. J’étais passé de l’élève calme comme un ange à l’élève un peu toujours trop amusé. Mais honnêtement, je préférais cette seconde version. Je me sentais beaucoup plus à l’aise dans ma peau, et notamment grâce au théâtre. Toutefois, une toute autre activité attira mon attention. En effet, après avoir réalisé une espèce de comédie musicale ridicule, une envie de danser se fit de plus en plus importante. Après tout, j’avais encore de l’énergie à revendre et ce n’était pas les scènes dramatiques qui risquaient de me faire changer d’avis. Quittant alors le club de théâtre, je commençai à prendre des cours de danse à l’extérieur de l’enceinte scolaire.  

Mon choix se porta sur la danse urbaine, hip hop, break dance et toutes les désignations possibles. Toutefois, en tant que débutant, mon professeur m’obligea à apprendre les bases et ainsi, je devais imiter une multitude de mouvements, assimiler des chorégraphies. Contrairement au théâtre où mémoriser mes lignes ne me dérangeait pas, je ne supportais pas cette vision de la danse. Parce que pour moi, la danse était synonyme de liberté. Je voulais apporter ma touche, ma personnalité à chaque pas. Bien sûr, ma façon de danser était personnalisée mais j’adorais l’idée de créer. De créer ma propre danse.

Cependant, cette période est assez révolue désormais. De ce côté-là, j'ai grandi. Ma passion pour la danse doit fonder mon avenir. Si je voulais devenir danseur, je n'avais pas le choix. Le freestyle c'est sympa, mais peut-être pas assez bien pour vivre de la musique, de la danse. Ainsi, je me tue à la tâche pour être le meilleur. C'est une passion et je mettrais toutes mes forces pour réussir dans ce domaine privilégié.

+ CHRONO POUR LA SUITE EVOLUTION IN RP > http://www.shaketheworld.net/t15884-kim-jung-hwa-chrono-uc
About me
Je suis...

omoi.namida

Je suis à deux doigts de verser ma petite larmichette  :plz:  :plz: Je passe du coq à l'âne. - ou pas, baek, c'est le vrai bizut - mais passons. Je suis contente de reprendre Jung Hwa, because c'est mon premier personnage sur un forum asiatique :hot: Vous ne le connaissez pas mais vous allez vite découvrir à quel point je le bichonne ce petit - c'est pour ça que je l'ai laissé pour mort pendant un temps :mdr: - MDRR. ALLEZ. BREF.

UNNIE RAMENE TON JINHYUN. JE VEUX ETRE TON NARUTO  :han:  :han:  :han:


Célébrité prise

Code:
[url=http://www.shaketheworld.net/u580][b]▲[/b][/url][url=http://www.shaketheworld.net/]▼[/url] <taken>JANG DONGWOO (INFINITE)</taken> ✎ kim jung hwa</lower>





2SU DE L'OR
tell me what you want. I’ll try to get you what you want or maybe tell me what you like. I’ll try to get you what you like cause you got me feeling so high. ©️ signature by anaëlle.



Dernière édition par Lee Su Ah le Mar 9 Jan - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis Lee Su Ah
HABITANT(E) DE LA VILLE ROSE.
avatar

◗ MESSAGES : 47
◗ PSEUDO : omoi.namida (lorène)
◗ AVATAR : kim hyuna
◗ ORIGINES : coréennes.

MessageSujet: Re: junghwa   Mar 9 Jan - 14:30


It's my life
feat. kim jung hwa

CHAPTER ONE
uc.

15 janvier 1990
Un heureux événement parmi tant d'autres. Un nouveau né dans les bras d'une mère, un regard ému dans les yeux d'un père. Il a rejoint quelques jours après sa naissance sa nouvelle maison dans un quartier peu moderne de la capitale.
07.08.1996
Jung Hwa aurait pu vivre une enfance parfaite si ce jour maudit n'avait pas eu lieu. Pourtant, il lui a fallu un peu de temps avant de réaliser que son père ne reviendrait plus. On ne se doute pas que l'espoir peut être un sentiment très fort avant de le vivre. Sa mère a essayé de s'y faire, de ne pas maudire le père de ce cadeau de la vie devant son fils. Mais de l'autre côté, les rires des petits camarades et leurs parents ont suffit pour que Jung Hwa déteste son père voire même le genre humain. C'est à partir de cet été 1996 que cet enfant a six ans a perdu le sourire et son énergie, qu'on aurait pu caractériser d'hyper activité.
03.03.2012
Parfois, progresser n'est pas une chose aisée. Quand les enfants deviennent adolescents, on se dit que le pire n'est pas passé. En effet, les moqueries et la timidité de Jung Hwa n'ont pas cessé d'exister jusqu'au moment où il a aperçu une belle affiche: l'ouverture d'un club de théâtre. Et quoi de mieux qu'affronter ses plus grandes peurs devant un public ? Cette option a permis au jeune homme de s'ouvrir à nouveau aux gens sans aucune crainte. Bien qu'il n'était pas le meilleur comédien de la troupe.
07.05.2015
La danse.


CHAPTER TWO
uc.

12.2015 à 06.2016
Après une série de petits boulots, le jeune homme a l'opportunité de danser dans une discothèque très réputée de la Digital City: New Generation. La place a été difficile à avoir mais il est content d'avoir travaillé dur là-bas. Bien sûr, son rythme de vie a beaucoup changé mais quand on peut danser tout en gagnant de l'argent (sans avoir à se déshabiller), c'est vraiment la perfection.
22.01.2016
Pour fêter la nouvelle année ou plutôt pour profiter de la vie, Ji Soo propose à Jung Hwa de l'accompagner à New York. Elle n'avait pas envie de s'aventurer dans cette grande ville toute seule. Il faut dire que celle-ci perd de son charme à force des multiples séjours. Le jeune homme s'est senti légèrement honteux car madame a avancé l'argent assez souvent. Ils se sont un petit peu brouillés quand Jung Hwa a souhaité lui rendre cette fameuse somme. Cela marque leurs premières différences, et surtout une histoire d'amour impossible ?
04.04.2016
Incendies à Yonsei. Son meilleur ami est blessé par balles. Junghwa lui a rendu souvent visite. D'ailleurs, il est venu le chercher à l'hôpital au volant d'une voiture qu'il a fraîchement acheté.
12.2016
Un peu de bonheur dans cette triste année. En effet, un voyage est organisé en Laponie. Une tempête les empêché de profiter des beaux paysages pendant quelques jours... Au moins, il était peut-être plus en sécurité. Faut dire qu'il a eu l'occasion de se perdre avec sa meilleure amie Olympe en pleine piste noire...


CHAPTER THREE
uc.

00.00.0000
uc.
00.00.0000
uc.
00.00.0000
uc.



2SU DE L'OR
tell me what you want. I’ll try to get you what you want or maybe tell me what you like. I’ll try to get you what you like cause you got me feeling so high. ©️ signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

junghwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
C'EST L'HISTOIRE DE LA VIE...
 :: come to play with us
-